RECHERCHE SÉLECTIVE

Santé Voyage

Chaque participant sera mis en contact avec un professionnel du Groupe Santé Voyage pour une consultation gratuite. Votre bilan de santé sera alors analysé et il vous sera éventuellement fait part de contre-indications médicales relatives à l’accomplissement du challenge que vous désirez entreprendre.

À cet effet, le Groupe Santé Voyage est présentement le seul au Québec à avoir des médecins spécialisés en haute altitude. C’est lors de cette consultation que vous pourrez entre autres savoir si vous êtes apte à faire un séjour en haute altitude ou non. Ces experts vous donneront tous les conseils nécessaires pour diminuer les risques au maximum et augmenter votre appréciation du challenge. Vous pourrez ainsi éviter un rapatriement sanitaire qui, malheureusement, est de plus en plus fréquent. Ne faites pas partie des statistiques et suivez le vieil adage : mieux vaut prévenir que guérir!

Vaccins

UnikChallenge met à votre disposition, dans le « guide du participant », une liste des vaccins et des traitements antipaludéens nécessaires pour tous nos challenges. Ce qui suit n’est cependant qu’un aperçu général destiné à servir de point de départ. Il est donc important que vous consultiez votre médecin ou une clinique Santé-voyage au plus tard 2 mois avant votre départ. Certains vaccins doivent être administrés à l’avance, tandis que d’autres ne peuvent être administrés au même moment. Par exemple, le vaccin contre l’Hépatite B peut prendre jusqu’à 6 mois pour être efficace.

Même en cas de départ à la dernière minute, il est conseillé de visiter un médecin, car certaines protections peuvent encore être disponibles.

Voici un bref aperçu des maladies pour lesquelles vous pouvez avoir besoin de vaccins :

Diphtérie | Maladie infectieuse qui se transmet par contact rapproché, de la même façon que le rhume. Elle se manifeste le plus souvent par un mal de gorge, une légère fièvre et une enflure du cou. Le vaccin contre la diphtérie est souvent combiné à celui contre le tétanos.

Hépatite A | Infection virale qui prédomine en présence de mauvaises conditions sanitaires, généralement transmise par la nourriture et l’eau. Elle se manifeste par une jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux) et peut occasionner des malaises, une perte d'appétit, des douleurs à l'estomac, des urines foncées et de la fatigue. Le vaccin est généralement combiné au vaccin contre l’hépatite B.

Hépatite B | Infection virale transmise principalement par le sang et lors de rapports sexuels avec une personne infectée. Ses symptômes sont un jaunissement de la peau et des yeux, de la fatigue, une perte d'appétit, des nausées, une urine foncée, des selles blanchâtres, des douleurs aux articulations et des douleurs abdominales. On recommande le vaccin à tous les voyageurs se rendant dans des zones à risque, même pour de courtes périodes.

Malaria (paludisme) | Maladie potentiellement mortelle fréquente dans de nombreuses régions tropicales et subtropicales. Elle se transmet généralement aux humains par la piqûre d'un moustique infecté. On retrouve différents types de malaria selon la région visitée. La malaria se caractérise par de la fièvre et des symptômes semblables à ceux de la grippe, notamment des maux de tête, des nausées, des vomissements, des douleurs musculaires et des malaises. Les tremblements et les frissons solennels (spasmes musculaires ou forts tremblements) sont aussi des symptômes fréquents.

Bien qu'aucun vaccin ne soit disponible, plusieurs médicaments antipaludéens peuvent réduire le risque de développer la maladie. Le choix du médicament dépend entre autres de la région visitée. C’est pourquoi il est important de recourir aux conseils d’un spécialiste.

Méningite | Maladie infectieuse qui se caractérise par une infection des méninges, de l’encéphale et de la moelle épinière. Les très jeunes enfants et les adolescents sont particulièrement à risque. Elle se propage par le contact direct avec les locaux, généralement par le moyen de particules volatiles. Elle se manifeste par des maux de tête, une fièvre intense, des nausées et une raideur de la nuque. Cinq vaccins sont disponibles pour prévenir la méningite.

Polio | Maladie qui peut entraîner une paralysie irréversible, potentiellement mortelle chez l’adulte. Très contagieuse, elle se transmet généralement par la nourriture et l’eau, et peut être prévenue par un vaccin.

Rage | Infection virale qui se transmet à l'humain par contact étroit avec la salive d'un animal infecté, le plus souvent par suite d'une morsure ou d'une griffure, ou lorsque l'animal lèche une lésion de la peau ou une muqueuse, par exemple l'œil, le nez ou la bouche. Les symptômes peuvent prendre 20 à 60 jours avant de se manifester, mais une fois que les symptômes se sont manifestés, la rage est presque toujours mortelle. Il est important de se faire vacciner, et de se faire hospitaliser d’urgence si nécessaire.

Tétanos | Maladie souvent mortelle, présente dans tous les pays et qui se transmet le plus souvent lorsque des plaies ouvertes sont contaminées par de la terre ou des excréments d'animaux ou d'humains. Le vaccin antitétanique est très efficace.

Typhoïde | La fièvre typhoïde n'infecte que les humains et entraîne souvent une grave maladie généralisée. Les enfants et les adolescents sont particulièrement à risque. Elle s’attrape surtout en présence de mauvaises conditions sanitaires et est généralement transmise par la nourriture et l’eau contaminée. Le vaccin n'est qu'une mesure complémentaire de prévention de la fièvre typhoïde dans les situations à risque, et la prudence dans le choix de l'eau et des aliments revêt une importance primordiale.

Fièvre jaune | Fièvre hémorragique transmise aux humains par la piqûre d'un moustique infecté. L'évolution de la fièvre jaune comporte trois stades : une période de maladie fébrile non spécifique accompagnée de céphalée, de malaise, de faiblesse, de nausées et de vomissements, suivie d'une brève période de rémission, à laquelle succède, dans un troisième temps, une fièvre hémorragique. Le taux de létalité oscille entre 20% et 30 %. Plusieurs pays exigent un certificat de vaccination contre la fièvre jaune aux voyageurs en provenance de zones infectées ou de pays qui possèdent des zones infectées, ou ayant transité par ces zones.

Référence : Agence de la santé publique du Canada